TNS Sofres / LELAB2012 TNS Sofres
Sopra Group
Pour en savoir plus...
Share |

UBM (Unité de Bruit Media)

La mesure d'impact médiatique UBM est un indicateur composite qui intègre l'espace rédactionnel (en pages ou en minutes) consacré à un sujet et l'audience du media qui véhicule cette information sur la cible 15 ans et plus. 1 ubm correspond à 1% de la population potentiellement exposée à une page ou une minute d'information sur un sujet dans les médias. Cet indice de pression médiatique est mis en œuvre quotidiennement sur un panel de 110 supports (43 supports de Presse écrite, 54 tranches d'information Radio et TV, 13 supports de Presse en ligne) leaders en terme d'audience.

 

Kantar Media

L'UBM crée en 2000, est l' indicateur de référence de mesure de l'impact médiatique. Il est produit par le pôle information de Kantar Media, en partenariat avec Médiamétrie.

 

Analyses

Février 2012

La campagne occupe une place croissante dans l'actualité, et la question de l'immigration devient plus saillante

 

La couverture de la campagne présidentielle connait une progression croissante dans tous les types de médias et s'impose comme le premier sujet d'actualité au mois de février. La progression est particulièrement forte à la radio avec +42% en UBM ( +30% en presse écrite, +35% en TV).

 

La visibilité des thèmes de campagne évolue. Après un recentrage médiatique autour des préocupations économiques et sociales en janvier, on assiste à une amplification du thème de l'immigration, du logement et du pouvoir d'achat, ainsi qu'un regain de visibilité de la question de la politique industrielle et du « made in France » qui s'imposait déjà fin 2011..

 

La déclaration de candidature N. Sarkozy stimule la campagne

 

Le bruit media de N. Sarkozy poursuit sa progression grâce à sa déclaration de candidature qui relance la campagne à partir du 15 février et lui procure une visibilité étendue dans les journaux télévisés. Sa couverture se déploie dans un premier temps autour de l'annonce de sa candidature et de ses premiers meetings de campagne « La France forte » accompagnés des visites de sites industriels (Alstom en Charente Maritime, Petroplus ), puis autour de l'annonce de nouvelles mesures concernant le RSA et les hauts revenus des dirigeants. Cette occupation médiatique en deux temps lui permet de se maintenir loin devant les autres candidats durant tout le mois de février.

 

UBM F.Hollande / N. Sarkozy par semaine - janvier- février 2012

 

F. Hollande : malgré un repli après Le Bourget, l'intérêt des medias reste fort

 

La dynamique du Bourget s'essouffle (-26 %) mais le niveau d'impact de F. Hollande reste à un niveau deux fois plus élevé qu'en novembre-décembre, notamment grâce à son intervention dans Parole de Français sur TF1 le 27 février et à sa présence régulière en radio.

 

Son programme économique est relayé, avec une mesure étendard sur les impôts : la taxation des plus riches à hauteur de 75% : « Le projet PS de taxer les très hauts revenus rapporterait de 200 à 250 millions d'euros » titre Les Echos du 29 février.

 

La visibilité de M. Le Pen continue de progresser, dynamisée par son passage dans Des Paroles et des actes

 

Une nouvelle hausse générale de la couverture pour M. Le Pen en février avec plus de 70% du bruit media en TV grâce à son intervention dans Des Paroles et des actes le 23 février. Cette hausse de visibilité masque un paradoxe : elle est en partie corrélée au discours d'opposition et de réfutation très actif de JL Mélenchon à l'égard du Front National : 16% du bruit media de M. Le Pen en février est lié à son contradicteur.

 

F. Bayrou : une progression inégale

 

La progression globale du bruit media global de F. Bayrou (+50%) cache des disparités. Son impact double en TV, reste stable à la radio mais régresse légèrement en presse écrite, en raison d'une couverture plus faible en Presse Quotidienne Nationale et en Presse Magazine..

 

J.-L. Mélenchon se maintient à un niveau de visibilité identique au mois de janvier grâce à la radio et à la presse écrite régionale qui offre une bonne couverture à ses actions.

 

Janvier 2012

 

Décembre 2011